Depardieu, multilocal cosmopolite,… quitte la France?

wiki_Gérard_Depardieu_Cannes_2010Depardieu est un habitant multilocal choisi. La mise en vente de son hôtel particulier à Paris (www.feau-immobilier.fr) ne doit pas faire illusion. Il n’y était pratiquement jamais. Au regard de la conjoncture immobilière, c’est le moment de vendre un bien qu’il a arrangé avec quelques grands architectes et qu’il met en vente le double de ce qu’il avait investi cash (25mio-50mio).

Avec publicité Depardieu acquiert une maison en Belgique, à Néchin, petite ville frontalière accueillant des Français fortunés comme la famille Mulliez propriétaire de l’enseigne Auchan, et s’enquiert  des démarches pour devenir belge. Cela tombe mal pour l’affichage du gouvernement français déjà affaibli par une autre affaire industrielle glocale “Mittal”. C’est que l’homme aime la liberté, mais aussi la provoc’. Il en a les moyens. Même si certains dénoncent la faute morale d’une personnalité exposée (Filipetti scandalisée, “minable” dit Ayrault), c’est un choix tout à fait légal de vivre à l’étranger pour des raisons fiscales et en aucun cas, on ne peut retirer la nationalité française pour cette raison. Depardieu n’est pas le premier. Les exilés fiscaux français sont légion (étrangère!) : par exemple Alain Delon et Alain Prost en Suisse comme beaucoup de joueurs de tennis. Certains prennent la nationalité du pays. Inversement, certains travailleurs immigrants et émigrants ou frontaliers jouent de ces différentiels de niveau de vie entre la France et un pays étranger.

StAmandNechin_DepardieusWohnsitzEnfin, avec cette décision, Depardieu change peu de chose à sa vie multilocale. Il ne faut pas perdre de vue qu’avant cet épisode, Gérard Depardieu avait déjà des biens un peu partout en France et à l’étranger. Son travail l’amène à voyager beaucoup et il habite plusieurs lieux. Il n’est pas sûr qu’il passe à Néchin la moitié de son temps. Il continuera d’avoir un pied en France pour ses affaires et ses cachets -oui, ses cachets même s’il va être remboursé par la couverture maladie belge :).

Le cas Depardieu devrait faire réfléchir sur les limites territoriales de la puissance nationale.  A quoi bon lui enlever la nationalité française comme le propose un député pour l’ensemble des “exilés fiscaux”. Depardieu n’en a pas besoin, il dit même rendre son passeport même si c’est juridiquement impossible car il n’a pas d’autre nationalité et ne peut être apatride. Surtout comment définir si une personne vit à l’étranger pour des raisons fiscales ou pour d’autres raisons. En revanche, de faire comme les États-Unis en matière fiscal pourrait être plus efficace. Les États-Unis font payer l’impôt de leurs ressortissants à l’étranger, même s’il paient leur impôt localement. L’exil fiscal par le domicile deviendrait moins intéressant. Reste les paradis offshore où l’argent se dore au soleil (www.paradisfiscaux20.com).www.paradisfiscaux20.com

About these ads
Gallery | This entry was posted in Attractivity policy, Housing, Second Home, SNF-Project "Multilocal dwelling in Switzerland", Territorialities and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Depardieu, multilocal cosmopolite,… quitte la France?

  1. Alain DONAT says:

    Charité bien ordonnée commence par soi-même.
    A l’heure ou l’on parle de l’augmentation du gaz de 2,4% au premier janvier, tout le monde râle, alors que le gouvernement refuse la possibilité d’explorer les gaz de schiste qui permettraient sans aucun doute de faire chuter le coût de l’énergie. Donc, tout le monde râle, mais Depardieu lui, qui voit ses impôts augmenter de 50% devrait être content ? L’État continue de dilapider l’argent des impôts à coupe de subventions aux amis et d’auto-subventions, l’acte de résistance de Depardieu permettra certainement d’assainir cette situation . Voir : http://paiecheck.com/2012/12/14/la-caisse-noire-des-parlementaires/

    • Je partage votre avis sur le fait que cela fait réagir.

      Mon intention n’est pas de critiquer ce gouvernement ou le précédent. Mon intention est de montrer par l’exemple médiatique de Gérard Depardieu des formes de vie multilocales plus répandues qu’il n’y parait.

  2. Pingback: Depardieu: Quelle multilocalité résidentielle et quel habiter multilocal? | multilocality

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s