Depardieu: Quelle multilocalité résidentielle et quel habiter multilocal?

wiki_313px-Casco_galoLa définition du lieu de vie de quelqu’un est souvent très simple: là où il a son logement. Certains diront “sur le lieu de travail”, où on passe souvent plus de temps qu’à la maison. Cela se complique lorsqu’il existe plusieurs lieux de vie: plusieurs lieux d’habitation, plusieurs lieux de travail, plusieurs activités. Gérard Depardieu, Obelix du cherche midi et Monte Cristo de Néchin, est sur ce point un cas d’école. Où vit il? “Dans le monde, le grand monde qui est un petit monde”, pourrait il dire grandiloquent, avant d’ajouter plus tendre: “là où sont mes amis, je vis et revis auprès de mes amis et de mes vignes.” puis plus bidoche “dans un de mes restaurants ou dans la cuisine de celui que je visite”. Mais l’acteur a aussi donné des indices:

“[Il souligne] qu’il vit déjà la moitié de l’année à l’étranger” (Le monde du 18.12.2012). Dans un post précédent nous rapportions qu’il n’avait que très peu séjourné dans l’hôtel particulier qu’il met en vente rue du Cherche midi. Il vient d’acquérir une propriété à Néchin en Belgique à 1 km de Roubaix. Gérard Depardieu est aussi “propriétaire d’un château dans le Val de Loire, d’une SCI dans les Yvelines, et vient de lancer la construction d’une seconde villa de 750 m² en Normandie, sur les hauteurs de Trouville” (Le Monde 17.12.2012) non loin de sa première villa qu’il n’habite pas, où réside son ex-femme,  dont il est toujours propriétaire (je parle de la villa). Revenons à son village parisien du cherche midi, Gérard Depardieu met en vente son hôtel particulier 50 millions d’euros. Or un spécialiste l’estime entre 21,6 et 45 millions (Le Figaro): Veut-il vraiment se séparer de cet hôtel? Quel est le domicile fiscal? Est ce cet hôtel particulier où il n’est jamais?

Gérard Depardieu est un multilocal résidentiel installé. Il faudrait l’interviewer sur ces pratiques et ses rapports à la pratique de sa multilocalité pour savoir s’il a développé un habiter multilocal propre. En tout cas ce n’est pas un gros gaulois pataud qui vivrait reclu dans une petit village assiégé par les Romains, à moins qu’il ait eu cette impression…?

Gallery | This entry was posted in Attractivity policy, Second Home, Territorialities and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s