Depardieu est-il vraiment résident belge?

Dans un précédent post nous rassemblions les différentes résidences déclarées de Gérard Depardieu. Ce recensement était indirect puisqu’il s’appuyait sur les articles de la presse généraliste. Il serait notamment résidant à Néchin, premier lieu de son soit disant “exil fiscal”. Le Canard enchainé a mené l’enquête. Il n’y serait pas venu très souvent depuis son coup médiatique. Il n’y aurait pas acheté de maison mais la maison de domiciliation serait à un ami.

Le cas de multilocalité résidentielle de Gérard Depardieu est un peu caricatural. C’est pour cela qu’il est très pédagogique. Il y a toujours une différence entre population présente et population domiciliée comme l’a montré mon collègue Christophe Terrier dans un article de l’INSEE (Distinguer la population présente de la population résidente – Insee). Cette différence peut être négligée dans certains cas. Mais dans d’autres, les conséquences peuvent être importantes. Peut-on par exemple vraiment se baser sur la population domiciliée pour élaborer un plan communal de services urbains, si les domiciliés n’y vivent pas concrètement ou y dorment mais produisent et consomment plutôt près de leur lieu d’activité?  A côté d’une économie résidentielle, il faut aussi évalué a ce que Laurent Davezies et Christophe Terrier ont appelé une “économie présentielle“. Les domiciliés non présents sont-ils intéressants pour une commune? Parfois oui. Ils augmentent le nombre d’habitants  sans pour autant peser sur la consommation des infrastructures locales.

Gérard Depardieu serait apparemment un domicilié non présent à Néchin mais peut être aussi ailleurs (plus on a de résidences et moins de temps on peut être présent dans chacune d’elle). Mais il y a aussi des présents non-domiciliés (le copain qui dort sur le canapé dans un appartement d’une grande ville en attendant de trouver un appartement). On peut faire l’hypothèse simplificatrice que les uns compensent les autres mais… ils n’ont peut être pas le même profil, ni n’habite les mêmes communes (problème des “lits froids” comme on dit en Suisse). Gérard Depardieu a les moyens d’être domicilié partout sans apparemment y habiter.

Source:

This entry was posted in Attractivity policy, Citizenship, Housing, Mobile-settled Hybridity, Tax, Territorialities, Unequality and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s