Savoir-circuler produit des effets macro: l’exemple par les CFF

Haupteingang des Genfer Hauptbahnhofs CornavinUn article récent de la Basler Zeitung, dont nous venons de publier un extrait, relatait la campagne des CFF, les Chemins de Fer de la Fédération helvétique, pour apprendre aux usagers des trains à choisir les bons wagons, à bien se positionner devant les portes des voitures, etc. Le but principal de cette campagne n’est pas de développer le savoir-vivre des usagers mais bien d’améliorer la fluidité du trafic ferroviaire. C’est un bel exemple d’apprentissage des usagers – les CFF augmentent le savoir-circuler de leur passagers par exemple pour pouvoir trouver plus vite ou s’asseoir – qui devrait avoir des retombées concrètes sur le temps de remplissage des voitures, la qualité des passage en gare, sur les risques de retard au moment des pics de remplissage moins importants et donnera au final une meilleure qualité de service pour les clients-usagers. Cercle vertueux pour navetteurs vertueux.

Quelle: Hintergrund: Wo die SBB erfolgreich Pendler erzogen haben – News Wirtschaft: Unternehmen – bazonline.ch.

//

Gallery | This entry was posted in Commuters, Mobilities, Transition space, vulnerability and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s