Savoir qui vous êtes en relevant vos déplacements

Nos traces numériques permettent bien plus sûrement que nos empreintes digitales d’en déduire par probabilité nos profils sociaux. C’est ce que montre et analyse les travaux de Yves-Alexandre de Montjoye doctorant au MIT dont l’un des derniers numéro du Monde se fait écho. Ces traces numériques (provenant de tous les objets numériques mobiles ou non) sont géolocalisées. La pratique mobile dit quelque chose de social et de psychologique des personnes mobiles au-delà même des simples mouvements et sans même connaître les noms, prénoms, âge, et autres variables socio-démographiques habituelles.

Source; David Larousserie Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales ? InternetActu, Le monde, 12.12.2013.

Voir aussi:

* http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/12/12/quand-la-recherche-like-facebook_4332566_1650684.html

* Etude “Unique dans la foule”.

Gallery | This entry was posted in Mobile-settled Hybridity, Mobilities and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s