En route comme chez soi en France: livres offerts aux voyageurs du train

https://i1.wp.com/www.chez-daphne.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/01/lire_ds_train.jpg Le voyageur mécanisé n’est pas un être passif, en stand by entre deux lieux où il agirait subitement. Il ne vit pas non plus le moment comme une négation spatiale. Non seulement il agit, mais il s’approprie le lieu. Les CFF en Suisse l’ont compris avec leur campagne d’image “en route comme chez soi“. En France, une action de la SNCF met en relief une pratique fréquente et personnelle dans le train: la lecture. Elle a déposé 60.000 petits polars (avec Le Monde) sur les sièges de 241 trains Transilien et RER. Ce faisant elle en fait une possibilité d’échange entre passagers à qui ont propose aussi de lire, laisser, échanger les romans.

ÉVÉNEMENT SNCF : LE LIVRE AIME LE TRAIN (JANVIER 2014) – YouTube.

Gallery | This entry was posted in Commuters, Mobile-settled Hybridity, Territorialities, Transition space and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s