En plusieurs endroits tu logeras. 1/4 de la poopulation en Suisse habite plus d’un logement

Communiqué de Presse

28 pourcent de la population suisse, soit plus de deux millions de personnes, vivent de nos jours multilocalement, c’est à dire qu’ils résident dans plus d’un logement habituel durant l’année. C’est ce que montre une étude actuelle menée par l’ETH Wohnforum – ETH CASE, conçue et exploitée en étroite collaboration avec des chercheurs de l’Université de Bâle et la Haute école de Lucerne.

f0_fPrès de la moitié de la population suisse vit ou a vécu multilocalement: Actuellement 28 percent logent à plusieurs adresses, 20 pourcent l’ont vécu au moins une fois auparavant. C’est ce que montrent les résultats d’une nouvelle étude de l’ETH Wohnforum – ETH CASE, un centre de recherche interdisciplinaire sur le logement au Département Architecture de l’école polytechnique de Zurich. 3‘200 personnes de 15 à 74 ans ont été enquêtées.

Parmi les habitants multilocaux 68 pourcent utilisent deux résidences, 23 pourcent trois et 9 pourcent quatre ou plus. Ces résidences servent la plupart du temps à plusieurs usages rendant sur ce point la différentiation entre première et seconde résidence parfois difficile sauf en ce qui concerne l’usage bien plus fréquent de la première résidence pour le travail. Plus des deux tiers des personnes interrogées utilisent leur deuxième résidence pour le loisir, elles y sont pour plus de la moitié avec leur conjoint ou partenaire et un quart l’utilisent en relation avec leur travail ou leur formation.

Les interviews de l’étude montrent une grande diversité de formes de multilocalité résidentielle et d’évolution dans le temps. Vivre en plusieurs lieux, aussi entre différentes régions du pays et au-delà ne conduit pas à un déracinement ou une perte de sens des lieux de vie. Bien plus, les personnes enquêtées décrivent leur réseau social en plusieurs lieux comme plus étendu et leur rapport au lieu plus diversifié. L’organisation au quotidien est en revanche plus contraignante et notamment quand il faut faire la navette entre les lieux de résidence. Pour beaucoup cependant, ce transit n’est pas ennuyeux mais fait partie du mode de vie.

((Box))

L‘étude „L‘habiter multilocal en Suisse“ a été financée par le Fonds National Suisse. Elle a été menée entre 2012 et 2014 sous l’égide de Margrit Hugentobler par des chercheuses et chercheurs de l‘ETH Zürich (ETH Wohnforum – ETH CASE), de l’Université de Bâle (Institut de Sociologie) et de la Haute école de Lucerne (Département Economie). Elle avait pour but, de recueillir des données inédites sur les fréquences et les formes de la multilocalité résidentielle et d’en comprendre le sens pour les personnes concernées. 3‘246 personnes de 15 à 74 ans ont été enquêtées, dont 961 habitants multilocaux qui ont répondu à l’enquête complète et des entretiens approfondis ont été menés auprès de 18 personnes.

 

Lien vers le communiqué de pressehttp://www.wohnforum.arch.ethz.ch/sites/default/files/dateien/mwinch_mm_kurz_final_f.pdf

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez-vous adresser à

Dr. Cédric Duchêne-Lacroix

Universität Basel / Seminar für Soziologie

Petersgraben 27

4051 Basel

tel: +41(0) 61-267-2829

e-mail: c.duchene@unibas.ch

Gallery | This entry was posted in Commuters, Lifestyle, Migration, Mobile-settled Hybridity, Mobilities, Second Home, SNF-Project "Multilocal dwelling in Switzerland" and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to En plusieurs endroits tu logeras. 1/4 de la poopulation en Suisse habite plus d’un logement

  1. Pingback: En plusieurs endroits tu logeras. 1/4 de la po...

  2. Pingback: Le second lieu de résidence en Suisse: d’abord en ville | multilocality

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s