Dans la banlieue de Londres, « Little Poland » supplante « Little India » (M le magazine du Monde, 08.09.2016)

Plus de 830 000 d’habitants du Royaume Unis sont nés en Pologne plus que le nombre de résidents nés en Indes. Une des raisons du Brexit s’interroge Eric Albert dans le dernier M.

<< En une décennie, High Street, la rue marchande au centre de Slough, une ville en grande banlieue à l’ouest de Londres, a changé de façon spectaculaire. L’agence de travail temporaire a été l’une des premières à mettre des petites annonces en polonais. Puis les épiceries tenues par des Indiens ont commencé à vendre des saucisses et des bières importées de Varsovie. « Les Polonais représentent aujourd’hui la moitié de mon chiffre d’affaires », assure le propriétaire indien de Polski Sklep, un magasin d’alimentation qui n’a de polonais que le nom. Enfin, il y a un peu plus de deux ans, Mleczko a ouvert ses portes. Ce supermarché, qui comprend cinq allées et un comptoir boucherie, est 100 % polonais : ses produits, ses vendeuses, la radio en fond sonore qui commente le dernier match de football, les journaux du pays… (…)>>

Source: Eric Albert (Londres, correspondance), M le magazine du Monde, 08.09.2016, http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2016/09/08/dans-la-banlieue-de-londres-little-poland-supplante-little-india_4994378_4497271.html

Gallery | This entry was posted in Expatriation, Integration, Migration and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s